CINE-CONCERT CHARLEY BOWERS – CREATION 2016

 A la rencontre de Charley Bowers
accompagné par le trio Scènes Occupations

un ciné-concert à partir de 7 ans (durée : 60 mns)

Charley Bowers, né en 1909, a une particularité par rapport aux autres stars du burlesque (Chaplin, Keaton, Lloyd). Il est le seul à maîtriser les techniques nécessaires pour mélanger le cinéma burlesque avec l’animation. Ainsi, il est possible d’inventer des œufs incassables, des chaussures qui claquent en si bémol majeur ou des peaux de bananes antidérapantes. A peu près tout et n’importe quoi, puisque avec l’animation on peut inventer, faire bouger, aller jusqu’à l’extrême de l’extrême, ce qui a donné un côté très surréaliste et très débridé aux films de Bowers.

Nous donnons à découvrir avec cette nouvelle création de ciné-concert, 2 moyens-métrages de Charley Bowers :
pour épater les poules Bowers ciné-concert* Pour épater les poules – film de 1926 d’une durée de 22 minutes, où Bricolo (personnage inventé et
interprété par Charley Bowers) décide de créer une invention destinée à rendre les œufs élastiques et incassables. Il y parvient grâce à une étonnante machine qu’il faut approvisionner pour faire la démonstration ! Notre inventeur part à la chasse aux œufs, qui s’avère périlleuse…

there it is charley bowers* There it is – film de 1928 d’une durée de 18 minutes, où un mystérieux personnage provoque d’étranges perturbations dans la maisonnée. Scotland Yard est appelé à la rescousse, et confie la mission à son agent spécial Charley MacNeesha (Charley Bowers) et son (très) petit assistant MacGregor. Ils vont tenter d’éclaircir le mystère de la maison « hantée »…

En préambule, vous découvrirez un film d’une dizaine de minutes, créé spécialement pour l’occasion. Le personnage Charlie interprété par Emmanuel Vérité présente les deux films muets qui suivent, retrace le contexte de l’époque, situe le burlesque dans l’histoire du cinéma, explique la difficulté de faire des effets spéciaux au début du 20ème siècle…etc…. Ce film se veut en lien direct avec ce qui se passe sur scène. Ainsi, Charlie tentera de dialoguer avec les trois musiciens installés au pied de l’écran.

Mais qui est Charlie ? Personnage de son état, Charles Courtois-Pasteur a vu le jour sous la plume d’Emmanuel Vérité et de Benoît Lambert en 2007. Après Proust et Dostoïevski, voilà que Charlie s’intéresse à Charley Bowers et aux ciné-concerts !!

Les trois musiciens interprètent en direct au pied de l’écran, une création originale spécialement composée pour les films de Charley Bowers. Leur musique, loin des stéréotypes habituels de l’accompagnement de cinéma muet, nous fait pénétrer dans moult univers : jazzy, yiddish, musique populaire, classique… Sensuelle et loufoque, leur musique souligne l’inventivité cinglée de Charley Bowers.

Distribution
Loïc Royer : clarinettes
Francis Perdreau : contrebasse, violoncelle
Philippe Poisse : piano

A l’écran :
Emmanuel Vérité (comédien permanent du Théâtre Dijon Bourgogne-CDN)
Réalisation : Jean-Marc Bordet
Sur une idée de Philippe Poisse assisté de Sarah Douhaire

création juin 2016