29 juin – Usage(s) du monde

Films documentaires d’archive du CNC de 1905 à 1939 / Texte de Nicolas Bouvier – 75 minutes – 20h30
Un projet d’Yves Dormoy avec André Wilms

« Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui même. On croit qu’on va faire un voyage mais bientôt c’est le voyage qui vous fait ou vous défait. » Nicolas Bouvier

Invitation au voyage… visuel, musical et littéraire. Sur le texte de l’écrivain voyageur Nicolas Bouvier, L’Usage du monde (1953), et les images de quelques trésors documentaires des expéditions du début du XXème siècle, Yves Dormoy nous embarque pour un voyage d’Ouest en Est, de l’Europe vers l’Asie.

On voyage de Marseille à Saïgon en hydravion, on suit à pieds (nus) la migration du peuple kurde vers les pâturages plus verts de la Perse ; on traverse les cols et les plaines d’Asie en train. Plus de 8.600 kilomètres parcourus accompagnés d’une musique poétique aux souffles vifs et doux où se mêlent percussions et touches électro.

Un jazz qui invite au voyage, porte et unifie les images, tout en laissant la place au texte interprété par André Wilms ; immense comédien de théâtre (aux côtés notamment des metteurs en scène Heiner Goebbels ou Klaus Michael Grüber) et acteur de cinéma (avec notamment les réalisateurs Etienne Chatillez et Aki Kaurismäki).

Le texte de Bouvier ne sert pas de commentaire aux images, il est comme un fil conducteur, donne un sens, libère, met à fleur de peau l’émotion que les images procurent.

Cette soirée de clôture de la 15ème édition du festival nous plongera dans les années 30 à travers une époque et des contrées si lointaines où les voyages étaient autrement plus compliqués.

Distribution :
Yves Dormoy (saxophone, clarinettes, programmation, concepteur du projet)
Antoine Berjeaut (trompette)
Andi Pupato (percussions)
André Wilms (comédien)