27 juin – Gosses de Tokyo

Film de Yazujiro Ozu de 1932 – 86 minutes – 20h30
accompagné par L’Ensemble 0 (zéro)

Ce film muet n’a pas pris une ride : la légèreté apparente cache l’un des regards les plus aigus jetés par un cinéaste sur l’enfant dans sa relation avec l’adulte. Comédie enchanteresse, ce dernier film muet du grand réalisateur japonais, frappe par sa maîtrise du burlesque mêlée à un sens aigu de l’observation. Trouvant en l’enfance un regard oblique sur les rapports sociaux, Ozu capte tranquillement l’innocence résignée face à la marche du monde.

L’ensemble 0 (zéro) donne un accompagnement totalement acoustique au film de Ozu : vibraphone, flûtes et deux guitares.

La musique d’une grande délicatesse est composée par Sylvain Chauveau, l’un des membres permanents de l’Ensemble. Il avait été repéré notamment pour son formidable et surprenant album de reprises acoustiques de Depeche Mode. Il compose aussi régulièrement des musiques originales pour des longs-métrages et des spectacles chorégraphiques, et figure sur la compilation XVI Reflections on Classical Music aux côtés de Philip Glass, Gavin Bryars et Ryuichi Sakamoto.

Distribution : L’Ensemble 0
Joël Merah – guitare acoustique
Stéphane Garin – vibraphone, glockenspiel, objets
Júlia Gállego – flûtes
Sylvain Chauveau – guitare acoustique

Soirée en collaboration avec Why Note et le Centre d’art le Consortium