23 JUIN – ELECTRA GLIDE IN BLUE

Au Théâtre du Parvis-Saint-Jean à Dijon à 20h30 – CREATION 

Electra Glide in blue de James William Guercio
accompagné par The Fast Benderz

electra glide in blue

John Wintergreen, petit flic de l’Ouest ricain, chevauche sa moto de la brigade routière du Nevada comme John Wayne montait ses chevaux. Avec la morale et le souffle des grands espaces chevillés au rêve. Un rêve américain qui se vit avec Stetson sur la tête, boots aux pieds et un badge de détective sur la poitrine. Un rêve qui pourrait malheureusement bien se voir exaucé quand on lui confie l’enquête sur le meurtre d’un vieillard.

Lorsqu’il signe Electra Glide in Blue, James William Guercio est surtout connu du monde de la musique par ses talents de producteur. Fou du cinéma de John Ford – il s’est goinfré de projection de la Prisonnière du Désert dans le cinéma de papa – il se frotte à l’idée même de nation. Dans ce premier et unique film, deux mondes se heurtent dans les derniers remous de la contre-culture 70’s. Flics proto-fascistes contre hippies titubant entre rêve communautaire et pilules hallucinatoires. Johnny Wintergreen ne trouve pas vraiment ce grand-écart très confortable. J.W Guercio, lui, l’apprécie plutôt et signe un film terriblement malin entre western idéaliste et road movie circulaire. Pour accompagner le petit Johnny dans sa longue descente aux enfers de solitude, The Fast Benderz revisitent, façon delux et en chansons, des pépites counrty-punk-rock pour charger d’électricité le réservoir de son ElectraGlide. 

The Fast Benderz, ce sont 6 musiciens ; ils s’installeront au pied de l’écran et accompagneront en direct le film.

Film de 1973 – 113 mns

Distribution
Bertrand Fournier, chant
Stef Mulet, guitare électrique
Aymeric Descharrières, sax baryton, choeurs
Denis Desbrières, batterie

Maxime Formey de Saint-Louvent, basse
Guillaume Malvoisin, conception, choeurs, chant

Une production de Scènes Occupations.